Saint Malo Cité Corsaire

L’histoire de Saint-Malo remonte à l’époque gauloise: Les Coriosolites occupent en premier les lieux. Sous l’influence romaine, la ville de Corseul (dans les terres) se développe aux dépens de la cité d’Alet mais Alet demeure un port important au point qu’à la fin du iiie siècle les Romains choisissent de le fortifier. À cette époque, face à Alet, l’île de la future Saint-Malo est encore inhabitée.

Lors du retrait de l’armée romaine (le 16 janvier 423), Alet subit de nombreuses attaques venues du Nord. C’est ensuite que saint Malo, venant de l’actuel Pays de Galles, s’installe sur le rocher qui prendra le nom de rocher de Saint-Malo en 541

Alet continue de se développer jusqu’à la fin du premier millénaire où, après plusieurs attaques des Normands, la ville est durablement affaiblie. Au milieu de xiie siècle, le siège épiscopal d’Alet est déplacé sur le rocher de Saint-Malo, mais on ne sait si l’arrivée de l’évêque précède ou suit la première urbanisation de Saint-Malo. Cet événement marque néanmoins la fin de la grandeur d’Alet. Désormais, la position stratégique du port est l’objet de conflits entre la Bretagne et le royaume de France. Saint-Malo sera ainsi rattachée provisoirement à la France de 1395 à 1415, restituée au duc de Bretagne de 1415 à 1488, puis à nouveau intégrée à la France en 1488.

Source Wikipédia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>